Archives

Bilan des discussions sur la taxe bancaire au Sommet du G20 de Toronto Une option légitime, sans volonté concertée

Parmi les différents enjeux sur lesquels se sont penchés les dirigeants du G20 au Sommet de Toronto, la taxe bancaire a été une source de divergences. Sans avoir négligé la question, la déclaration finale du Sommet n’y accorde que quelques mots qui traduisent la reconnaissance de la légitimité de l’imposition d’une telle taxe et l’absence
d’une action concertée à l’échelle internationale. Or, le contexte dans
lequel s’inscrivaient les discussions laissait déjà présager l’impossibilité
d’un consensus. De surcroît, les résultats du Sommet ne doivent
pas être perçus comme étant une décision influencée uniquement par la position canadienne, mais bien par un ensemble d’acteurs.

Biopiraterie le vivant est il brevetable? Autochtones versus multinationales

En 2010, l’office européen des brevets a retiré son brevet à la société allemande Schwabe pour «monopolisation illégitime et illégale des ressources génétiques dérivées du savoir traditionnel et d’opposition flagrante à la Convention sur la biodiversité». On observe, en effet, depuis la dernière décennie, une multiplication des revendications contre les actes dits de biopiraterie, c’est à dire, selon le dictionnaire Larousse, de tout acte «d’appropriation (dépôt de brevet) et d’exploitation par des sociétés commerciales, dans des conditions jugées illégales ou inéquitables, de ressources biologiques ou génétiques propres à certaines régions ».

Boko Haram et criminalité transnationale

Campagne présidentielle aux États-Unis : Républicains et démocrates se préoccupent d'abord de l'économie

Les enjeux internationaux abondent dans la campagne présidentielle américaine de 2012. Néanmoins, ils occupent une place secondaire, derrière l'économie, la création d'emplois et la sécurité nationale. Malgré certaines similitudes idéologiques, les positions des deux candidats divergent passablement sur la conduite de la politique étrangère. La lutte contre le terrorisme, la guerre en Af-ghanistan et les relations avec le Moyen-Orient devraient occuper le haut du pavé d'ici au 6 novembre prochain. Portrait des enjeux inter-nationaux qui divisent démocrates et républicains dans la course au poste le plus prestigieux de l'administration des États-Unis.

Comment les crises assurent désormais l’émergence et la pérennité d’une « superclasse mondiale » « Derrière chaque crise, se cache une opportunité [de gagner de l’argent] »

Il y a une perception assez répandue dans le public, et en particulier entre les membres de la communauté des affairistes, que le mot chinois pour crise est composé d’éléments qui signifient danger et opportunité. Cette « sagesse orientale », désormais importée autour du monde dans les assemblées d’actionnaires, les conseils d’administration et les speechs de motivateurs publics de tous bords, fait maintenant partie des lieux communs. Elle est censée refléter la combativité d’un secteur d’activité, les affaires et la finance qui pourtant, à la lumière des récentes crises, brille par son hypocrisie : par exemple, en causant, par leurs décisions irresponsables la crise financière de 2008, les traders et autres spéculateurs, autrement champions de la dérégulation des marchés financiers, n’ont eu aucun état d’âme à réclamer l’assistance de l’État, déclarant ostensiblement leurs compagnies « trop grandes pour faillir », et empochant par la même occasion des boni sans précèdent, étant données les circonstances. D’où l’intérêt de faire la lumière sur une des créations les plus controversées des théories économiques libérales, la mondialisation.

Conférence de Varsovie sur le changement climatique Le vent du désespoir climatique

La Pologne a accueilli, du 11 au 22 novembre 2013, les représentants des 195 pays signataires de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Les négociateurs ont tenté de poser les germes d’un engagement global sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais le bras de fer engagé entre les pays en développent et les pays développés a empêché les participants d’arriver à un compromis au niveau des attentes. Un vent de désespoir a soufflé après la clôture, le 23 novembre dernier, de la dix-neuvième conférence sur le changement climatique à Varsovie (COP 19).

Coopération entre le Maroc et le Canada : Esquisse d'un bilan et de perspectives

II s'agit ici de dresser un bilan qui ne prétend pas à l'exhaustivité et d'esquisser quelques tendances fortement louables de la coopération d'un État de l'Amérique du Nord avec un État en pleine transition démocratique en Afrique du Nord dans le cadre d'une coopération Nord-Sud, dans un contexte de crise mondiale.

Coopération linguistique francophone et préservation de la diversité linguistique

En cette ère de mondialisation économique et culturelle accélérée, l'avenir des langues est une question brûlante d'actualité. Selon l'Atlas des langues en danger de l'UNESCO, 50% des langues existantes sont en voie de disparaître et 90% d'entre elles ne se rendront pas à 2100 si rien n'est fait ! La vitalité linguistique concerne toutes les langues, qu'elles soient universelles, locales ou régionales. Dans ce contexte, il semble pertinent d'examiner l'action de la Francophonie tant en faveur du français que du multilinguisme et de la préservation des langues.

Côte d’Ivoire Les enfants de Félix peuvent-ils espérer un retour à la normalité ?

Situé le long du Golfe de Guinée, cette ancienne colonie française, qui accède à l’indépendance le 7 août 1960, a été pendant longtemps un des pays les plus stables de la sous-région. Félix Houphouët- Boigny, fondateur du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) – parti unique jusqu’en 1990 – est élu président le 27 novembre 1960. Il tient son pays d’une main de fer pendant plus de 30 ans et parvient à faire de ce dernier la « vitrine de l’Afrique de l’Ouest ». « Aucun pays de la région n’a connu pareil développement économique », « c’est l’État le plus avancé de l’Afrique francophone », se plaisent à dire certains spécialistes de l’Afrique, dans les années 1960 et 1970. Toutefois, cela fait près de deux décennies que la Côte d’Ivoire souffre de plusieurs maux : crise économique, crise sociopolitique et identitaire, atteinte à la sûreté de l’État, tensions diplomatiques, corruption, délestage électrique… Le « miracle ivoirien » s’est effondré en quelques années et depuis, les Ivoiriens sont toujours en quête d’un nouveau miracle.

Coupe du monde 2022 au Qatar Le test des droits de l’homme

La désignation du Qatar comme pays organisateur du Mondial de football de 2022 par la Fédération internationale de football (FIFA) en fin décembre 2010 fut source de plusieurs polémiques. Cependant, celle qui ce attire le plus l’attention de la communauté internationale concerne les terribles conditions de travail des ouvriers migrants, ainsi que les multiples violations des droits de l’homme commises à leur égard. À titre indicatif, le quotidien britannique The Guardian rapporte, sur la base des documents fournis par les ambassades des travailleurs migrants, qu’il y a en moyenne un décès par jour sur les chantiers du Mondial 2022.

Filtres